La Maison de Jean Cocteau à Milly-la-Forêt

La maison que Jean Cocteau a acquise en 1947 à Milly-la-Forêt et qu'il a habitée jusqu'à sa mort en 1963, appartient au Conseil régional par donation du 11 septembre 2019. Elle est labellisée "Maison des Illustres" par le Ministère de la Culture.

Après la mort de Cocteau, elle a appartenu à Edouard Dermit, son fils adoptif, puis à l'association Maison Cocteau, qui l'a acquise grâce au mécénat de Pierre Bergé et aux contributions des collectivités territoriales. L'association a restauré la maison et l'a ouverte au public à partir de 2010.

Jean Cocteau, romancier, cinéaste, poète, dramaturge, dessinateur, artiste aux multiples facettes, a marqué l'histoire des arts du XXème siècle. L'artiste extrêmement fécond, qui n'a cessé de travailler jusqu'à sa mort, a été l'ami de tous les géants du siècle, de Proust à Picasso. À Milly, après le tournage de La Belle et la Bête, il a trouvé un refuge, loin de l'agitation parisienne, où il a créé pour lui et ses amis un univers qui lui ressemble : éclectique, mystérieux et poétique.

Préserver cette maison et rendre plus lisible encore l'apport de cet artiste du XXème siècle, c'est mieux faire comprendre la richesse et la singularité de Jean Cocteau. D'autant que son oeuvre a été parfois perçue comme secondaire par une histoire de l'art soucieuse de classer les artistes dans des courants. Ce n'est plus le cas aujourd'hui !

 

La politique culturelle régionale a fait de la connaissance et de la valorisation de son patrimoine une priorité absolue.

Depuis 2021, la Maison est administrée par un Groupement d'intérêt Public (GIP) constitué avec la Région Île-de-France, le Conseil Départemental de l'Essonne, la Ville de Milly-la-Forêt, le Centre Pompidou et le Comité Régional du Tourisme. Il s'agit de poursuivre et amplifier son ouverture au public et d'assurer sa conservation et sa mise en valeur, intimement liées à la mémoire du poète.

Le programme d'activités prévoit :

  • Le respect des obligations inscrites dans l'acte de donation à la Région : ouverture au public ; obligation d'honorer la mémoire et l'oeuvre de Jean Cocteau ; création d'un comité scientifique.
  • Le développement du rayonnement culturel et touristique : des horaires d'ouverture élargis, un accueil des publics renforcé, notamment par la création d'outils numériques adaptés, une exposition temporaire par saison d'ouverture, un programme d'animations, la mise en place d'une stratégie touristique.

 

 

 

Deux questions à Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France

Extrait du Magazine de la Ville de Milly, juin 2019

Pourquoi la Région a-t-elle accepté de reprendre la maison de Jean Cocteau ?

Comme vous le savez, c’est la détermination et l’engagement de Pierre Bergé, président du Comité Cocteau jusqu’à sa mort en 2017, qui sont à l’origine de la création de la maison-musée et de son ouverture au public depuis presque dix ans.

Avec le soutien du Ministère de la Culture, de la Région Ile-de-France, du Conseil Départemental de l’Essonne et de la ville de Milly-la-Forêt, des travaux importants ont été réalisés pour que la maison, que le poète a habitée jusqu’en 1963, et les œuvres qu’elle contient puissent être conservées et montrées au public.

Avec la mort du mécène en 2017, la maison aurait pu être vendue et définitivement fermée au public. Je suis particulièrement fière que la Région ait pu relever le défi, en acceptant de prendre à sa charge, avec nos partenaires que sont les collectivités locales, les destinées de cette maison-musée, sauvant ainsi de la disparition et de l’oubli une partie de la mémoire de l’artiste.

Quel projet allez-vous y développer ?

En premier lieu, nous l’ouvrirons au public, le plus largement possible, je le souhaite. 

Depuis 2016, la Région s’est mobilisée pour la défense et la valorisation de son patrimoine, et c’est un des piliers de la politique culturelle que j’ai engagée. La maison doit devenir un lieu culturel et touristique pour le sud de la région, et la Région ne le fera pas seule.

Nous construirons ce projet avec toutes les collectivités territoriales : la mairie et le conseil départemental sont déjà à nos côtés ! Ces partenariats sont au cœur du projet que je veux développer, et d’autres, avec la communauté scientifique, se sont déjà concrétisés en 2019 : le Centre Pompidou, à travers le Musée national d’art moderne, est le premier d’entre eux.

 

 

 

Horaires : 

Voir la page Informations Pratiques.

(Pour les groupes, horaires et jours d'ouvertures plus souples, nous consulter)